Suite à la lecture d’un excellent article publié sur Histoires de web, « Pourquoi Booking.com écrase la concurrence en 10 raisons », je me suis penchée de plus près sur

un autre élément qui contribue à la puissance du distributeur hôtelier : la maîtrise parfaite des signaux de persuasion sur ses landing pages (urgence, confiance, social proof, microcopy) et un parcours client déconcertant de simplicité.

Prenons le cas du Sofitel Paris Arc de Triomphe.

1-   L’urgence vous pousse à réserver

C’est une stratégie que l’on retrouve sur les grands sites d’e-commerce (« plus que X en stock ») et de deals (Groupon).

En alliant le côté limité des disponibilités (rareté) à un élément temporel, le visiteur intéressé doit prendre une décision rapide, faute de quoi il pourrait voir la chambre lui passer sous le nez ou le prix fortement augmenter.

Booking le déploie à différents niveaux :

  • Un vocabulaire pressant : agissez maintenant ! 

booking_urgence_copy

  • Des chambres qui pourraient partir vite

En indiquant le nombre de personnes qui consultent actuellement l’hôtel et le nombre de clients l’ayant réservé récemment, Booking atteint un double objectif : augmenter le sentiment d’urgence tout en rassurant le visiteur sur l’hôtel.

nombre-personnes-qui-regardent-booking

NB : curieusement, en rechargeant la page, le nombre est monté à 8 personnes…

2- Vous ne pouvez pas rater les « avis authentiques » de consommateurs (et autres éléments de « social proof »)

Histoires de web mentionne l’impact de la quantité d’avis consommateurs disponibles sur Booking.

Le distributeur va même plus loin : à l’heure où les scandales se multiplient autour de TripAdvisor où les avis peuvent être biaisés, Booking mentionne l’authenticité à 2 reprises et multiplie les signaux de confiance dès le début de la page, qu’il s’agisse de notes, de pourcentages, de personnalisation ou d’icônes rassurantes (le pouce, les étoiles, les cœurs…)

social proof booking

3- Le moindre élément est soigné (et là pour vous rassurer)

La microcopy désigne tous les « petits » éléments et mots auxquels on prête peu d’attention… en apparence. Ils peuvent pourtant avoir un impact considérable sur les taux de conversion, en particulier pour les sites commerçants.

Booking.com, sur ce point, est particulièrement efficace.

Par exemple, le survol des points d’interrogation révèle des informations claires et précises.

microcopy-1-booking

La confirmation immédiate est disponible sur la majorité des sites de réservation, mais Booking ne manque pas de le rappeler près du CTA:

precision-reservation-immediate

4- Vous pouvez réserver à différents endroits de la page

Plutôt que de tout miser sur un bouton, Booking.com place différents call-to-actions tout au long de la page. Que le visiteur soit pressé ou prêt à parcourir tous les détails sur l’hôtel, il trouvera donc forcément un bouton de réservation à proximité de son regard.booking-CTA-landingpage-analyse

booking-CTA-landingpage-analysebooking-CTA-landingpage-analysebooking-CTA-landingpage-analysebooking-CTA-landingpage-analysebooking-CTA-landingpage-analyse

5- Vous ne risquez pas d’oublier que vous faites une bonne affaire

  • Au moment de la validation de la chambre

Capture d’écran 2014-09-04 à 09.46.38

  • Et pendant le processus de réservation… 

Sur ce point, le parcours utilisateur est particulièrement rassurant et clair : sécurité des paiements (si vous payez directement sur le site), récompenses obtenues par Booking, rappel des économies réalisées ET du meilleur prix, nombre d’étapes… le visiteur est porté « tout naturellement » vers la réservation. Le site rappelle même qu’il n’est pas utile d’ouvrir un compte pour gérer sa réservation.

booking etape 2

Et donc, en comparant avec le site officiel de l’hôtel?

Je suis membre du Club Accor mais, franchement, les étapes de réservation et interfaces sont vraiment à revoir.

Restez dans les parages pour la partie 2 de l’analyse: cette fois, on décryptera de plus près la page du Sofitel en question !