J’ai deux sites Internet qui tournent bien. L’un parce qu’il ouvre de nombreuses ouvertures dans la vie réelle (voyages presse, opportunités professionnelles, rencontres inoubliables), l’autre parce qu’il est rentable et tourne quasi-seul sur un modèle d’affiliation.

Devinez lequel a le plus de trafic?

Le premier. Le second a été monté en un week-end mais vise la niche de la niche (comme la crème) du premier. Son trafic est ridicule mais les visiteurs consomment. Précisons aussi que ces deux sites sont dans le même domaine (l’hôtellerie).

Mon point? A moins d’être un magazine généraliste en ligne, le trafic de votre site n’a aucune valeur.

En tout cas, pas avant de savoir COMBIEN chaque visiteur vous rapporte (et COMBIEN vous souhaitez qu’il vous rapporte).

Focalisez-vous sur vos taux de conversion plus que sur votre trafic. Ensuite seulement, vous pourrez agir pour drainer plus de visiteurs.

Qualifiés, qu’ils disaient… 

Trève de plaisanterie, voici 6 éléments qui peuvent considérablement augmenter vos taux de conversion.

1 – Créez un sentiment de sécurité et donnez des garanties

Peur de voir ses données volées, son compte bancaire piraté, ou de se faire arnaquer: les internautes, même les plus avertis, sont consciemment ou non très réceptifs aux garanties visibles de sécurité.

logo-paiement-securise-redacplug

Il peut s’agir:

– d’un logo et de précisions sur la sécurité des paiements 

de témoignages clients 

– de logos de marques qui vous ont fait confiance

– d’une FAQ détaillée, de contacts clairs et de détails de paiement et de livraison compréhensibles (comprendre: sans avoir besoin d’être avocat).

Ces garanties peuvent être placées sur un côté de vos pages ou sous votre menu: l’idée, dans ce cas, est que le visiteur les voit en permanence, même sans prendre le temps de les lire.

Vous pouvez aussi le placer au niveau du bouton de commande – c’est le cas sur Amazon.fr:

techniques-conversion-startup

AirBnb a une page dédiée à « la confiance ». On y trouve des messages clairs, qui répondent aux vraies questions que l’on peut se poser, le tout soutenu par des visuels colorés et  attractifs:

Capture d’écran 2013-08-27 à 10.00.47

 2- Offrez une période d’essai gratuit

Ce type d’offre fonctionne surtout pour les logiciels, les infoproducts et les biens immatériels ou les services.

Vous pouvez la proposer dès votre page d’accueil : Basecamp par exemple l’inclut à 3 endroits avant même la ligne de scroll!

basecamp-freetrial-homepage-copywriting-redacplug

Sur votre page de tarifs, à l’image de Planscope

planscope-free-trial-redacplug

3- Augmentez vos prix 

C’est l’un des choix les plus difficiles à faire pour un site: pourtant, augmenter ses prix d’environ 10% (sur des packages ou mensualités de logiciels & services) ne menace généralement pas les taux de conversion.

Lancez-vous sur 50% de vos visiteurs pendant 2 ou 3 jours, par exemple: vous avez peu à perdre et beaucoup à gagner.

Le must? Il arrive même que l’augmentation du prix augmente les ventes… (grâce à ce fantastique schéma psychologique que nous avons tous intégré: « you get what you pay for »….).

Transcrit basiquement, pour la plupart des consommateurs, « plus cher = de meilleure qualité » !

Si votre modèle économique repose sur la recherche du meilleur prix ou un produit low-cost, c’est bien sûr hors de propos…

4- Simplifiez vos pages

En copywriting, on appelle ça la « copy ». Disons qu’il s’agit de vos pages de vente et de votre page d’accueil, soit tout élément devant emmener un visiteur d’un point A à un point B (idéalement, la vente).

Faites le test suivant: demandez à quelques personnes (amis, proches, collègues)  de lire et observer la page d’accueil de votre site pendant 4 secondes.

NI plus, ni moins: c’est en moyenne le temps dont vous disposez face à un internaute lambda.

Maintenant, posez-leur ces questions:

– Que fait ma société?

– Qui j’aide?

– Comment je peux les aider?

S’ils ne peuvent pas répondre aux trois questions, vous devez retravailler votre page d’accueil pour la rendre plus simple et compréhensible.

Simplicité = + de conversions

5- Testez différents boutons de call-to-action

Souvent négligés, les call-to-actions sont pourtant des éléments indispensables pour que votre site convertisse au maximum.

Testez-en différentes versions jusqu’à ce que vous trouviez

– la couleur qui fonctionne le mieux

– l’emplacement qui convertit le plus

Notez que vous ne devriez avoir qu’un seul CTA primaire par page (trop de choix réduit les conversions). Une alternative secondaire à un premier choix (par exemple, un essai gratuit plutôt que d’acheter le produit directement) peut être ajoutée sous forme de texte.

Evitez les mots qui suscitent un conflit dans l’esprit du consommateur, comme « achetez », « adhérez », « donnez ».

Choisissez des verbes d’action forts et insistez sur ce que le visiteur VEUT, et non pas sur ce qu’il DOIT faire.

Personne ne veut acheter: en revanche, ils doivent désirer la solution apportée par votre offre.

Enfin, séparez clairement vos boutons du contenu, en utilisant des couleurs vraiment différentes de votre charte graphique, un emplacement dédié, voire même une boîte à part entière.

Autre solution possible: placer votre CTA deux fois sur la même page.

optify-calltoaction-cta-redacplug

6- Remplacez vos avatars et icônes par de vraies photos

Pouvoir mettre un visage sur la personne ou l’équipe derrière un projet augmente le potentiel de confiance.

Or la relation de confiance est la base d’une clientèle qui achète et revient.

L’un des cas d’écoles les plus récurrents est celui de Jason Thompson, le fondateur de 33 sticks, qui a mené un test A/B sur son blog. En changeant un simple logo par sa photographie sur sa page de contact, il a augmenté de 48% le taux de prises de contact…

A/B test bonnes pratiques

Attention toutefois à ne pas choisir des photos génériques achetées sur une base de données: si vos photos ne sont pas de qualité et différentes des autres sites, vous risquez de réduire votre taux de conversion.

Conclusion… et avertissement

Ces pratiques sont des idées menant majoritairement à une augmentation des conversions, en particulier pour les SaaS, start-up, logiciels et consultants.

Mais comme tout marché spécifique, le vôtre peut réagir différemment et préférer une couleur à une autre, une page sans image ou un prix low-cost.

Restons confiants: ces astuces marchent dans plus de 90% des cas !

Quelques outils pour mener des tests A/B sur votre site web

– Google Website Optimizer (désormais intégré à Analytics)

Visual Website Optimizer

Optimizely

Et vous, quels tests A/B avez vous menés, et pour quels résultats? 

** qui n’est pas celui-ci..wow, vous avez traversé tout l’article pour voir quelle était cette note de bas de page?