Vous voulez augmenter votre trafic sans vous ruiner en Adwords? La longue traîne est faite pour vous. Bien exploitée, elle vous permet d’être mieux positionné, mais surtout d’attirer des prospects plus qualifiés.

Ne me croyez pas sur parole : regardez plutôt le succès d’Amazon. Le site repose entièrement sur cette stratégie.

Tapez par exemple « vente ebook en ligne » : Amazon n’apparaît même pas en première page de Google !

En quoi cela vous concerne-t-il?

J’entends votre objection: vous n’êtes pas Amazon.

Mais vous avez forcément une stratégie SEO, même minime (vouloir être visible sur 2 ou 3 mots clés). Que vous vendiez vos services en ligne, un produit dématérialisé, un logiciel B2B, des accessoires d’élevage de poules ou des propriétés immobilières, être visible sur Internet impacte directement vos ventes.

Sur quels termes faites-vous reposer votre stratégie de référencement ET de contenu?

Vous avez peut-être fait appel à un spécialiste du référencement et investissez régulièrement dans des campagnes de publicité AdWords. Mais, et c’est particulièrement le cas des secteurs concurrentiels, les enchères peuvent vite vous coûter cher et vous êtes loin de convertir à tous les coups sur des mots clés génériques.

C’est là qu’intervient la longue traîne.

#1- Comprendre ce qu’est la longue traîne: une définition pour les Padawans

Le concept de longue traîne (ou long tail) est né d’un article de Chris Anderson pour Wired Magazine. Le principe est que pour 10 à 20% de recherches de mots clés « primaires » très concurrentiels, 80% de termes liés y sont associés.

Plus concrètement, voici des exemples de long tail:

  • immobilier cannes >> immobilier cannes prestige, immobilier cannes marina, immobilier cannes vue mer, immobilier cannes palm beach
  •  livre enfant >>livre pour enfant, livre poche enfant, livre d eveil, livre de conte enfant, livre enfant 8 ans
  • logiciel comptabilité >> logiciel comptabilité tpe, logiciel comptable , video youtube logiciel comptable, logiciel comptable avis
  • vélo >> vélo d’appartement, velo pliable, vélo carbone, vélo carbone ou alu?

…etc, etc.

exemple-long-tail-redacplug

Astuce: exploitez aussi les fautes d’orthographes les plus fréquentes!

Retenez de la longue traîne qu’elle consiste à viser les niches qui gravitent autour d’un terme concurrentiel. Vous pouvez travailler sur les mots clés directement, ou sur les questions tapées dans l’onglet de recherche Google. Les requêtes de « long tail » constituent désormais 70% des recherches selon SEOmoz.

Soit autant de potentiel de ventes, avec une stratégie de contenu bien structurée autour de ces termes.

#2 – Savoir pourquoi votre site Internet doit absolument exploiter la long tail

  •  Votre trafic est de meilleure qualité. Si vous êtes avocat indépendant spécialiste du droit de la concurrence à Paris, vous aurez plus de chance d’obtenir des contrats en vous référençant sur votre spécialité et votre localisation géographique qu’en investissant sur « avocat paris ». Les termes de long-tail correspondent exactement à ce que les gens cherchent.
  • Les mots-clés de la longue traîne sont moins compétitifs. Tout le monde cherche un « hôtel à Paris » en tapant « hôtel à Paris ». Mais tout le monde ne cherche pas un « hôtel à paris avec jacuzzi privatif ». Si c’est ce que vous proposez, jackpot! Et à moindre coût…
  • Combinés, les mots-clés de la long tail vous permettent peu à peu d’être mieux placé sur les termes compétitifs. Il vous faut néanmoins une vraie stratégie de contenu web qui privilégie la publication d’articles régulière travaillant sur un même domaine.
  • Google met les requêtes de long-tail à l’honneur (=ce que les vrais gens tapent vraiment). Avec la récente mise à jour de son algorithme, Colibri, le moteur de recherche le plus utilisé annonce la mort des chaînes de mots clés dépourvues de sens pour les internautes.Les sites qui répondent à des requêtes précises  seront privilégiés.
  • Exploiter la long tail est moins cher qu’un référencement payant, et touche vos visiteurs de manière beaucoup plus pertinente que les mots clés génériques. =$$ !
  • Exploiter des requêtes secondaires permet d’être mieux positionné, plus rapidement.

#3 – Identifiez facilement les mots-clés de la long-tail dans VOTRE domaine

  •   Utilisez Google Suggest

Vous êtes à court d’idées? Allez sur Google, entrez un mot clé lié à votre domaine et regardez ce qui ressort en suggestion.

  • Utilisez Google Keyword tools

L’outil de prévision des mots clés mis à disposition gratuitement sur Google vous aidera dans votre stratégie de contenu.

Vous aurez accès au volume de recherches, à des suggestions de mots-clés et à la concurrence de chaque requête. Ces données sont aussi importantes pour votre contenu web que pour vos enchères PPC (publicité sur Google).

  • Ecoutez vos clients

Quelles questions vous posent-ils? Quels termes de recherche tapent-ils sur votre site? (Consultez vos statistiques Google Analytics pour le savoir).

Si vous vendez des meubles en kit ou des ordinateurs, il y a de fortes chances que vos clients cibles tapent « comment installer + mot clé » ou « comment monter + mot clé ».

  • Consultez les sites eHow ou WikiHow

Leur stratégie repose majoritairement sur la long-tail, puisque ces sites répondent précisément à des questions pratiques, relationnelles, etc. sous la forme de tutoriaux. Pour en avoir écrit certains, je confirme que tout est optimisé pour les termes recherchés!

Même s’ils sont en anglais, vous aurez une première idée des questions qui comptent pour les internautes.Entrez n’importe quel mot clé qui correspond à votre domaine, et regardez quels titres et types d’articles y sont liés.

Vous vendez de l’outillage professionnel au grand public et aux entrepreneurs? Tapez « tools » et piochez les sujets qui seraient intéressants à couvrir sur votre blog.

Ex sur eHow

trouver-mots-cles-long-tail-redacplug

+ de leads qualifiés = + de potentiel pour votre e-boutique! 

  • Explorez les réseaux sociaux

Pour trouver des idées de contenu et identifier les questions ou recherches des internautes dans votre domaine, utilisez les outils mis à votre disposition par YouTube et Twitter.

Que faire si vous êtes une start-up ou venez de lancer un site Internet ? Dans ce cas, vous ne savez pas encore précisément ce que vos clients recherchent. Vous avez bien sûr une idée plus ou moins précise de ce qu’ils cherchent (à acheter, à résoudre comme problème, etc.), mais il est plus difficile d’en être sur.

Le mieux est de consulter les avis Amazon sur des produits ou secteurs d’activités similaires: vous verrez ce que les gens attendent, comment y répondre, et ce qu’il faut éviter.

Astuce: consulter les sites d’avis vous permet aussi d’optimiser les textes de vos landing pages et présentation d’entreprise.

  • Espionnez ce que font vos concurrents (légalement)

Plusieurs logiciels spécialisés (mais payants) permettent de regarder sur quelles requêtes vos concurrents sont bien placés. Les chiffres ne sont pas toujours précis, mais cela vous donne de vraies opportunités de comprendre comment ils s’y prennent.

Exemple de recherche avec SEMrush (qui vous révèle bien plus que des idées de long tail!)

analyse-concurrence-referencement-long-tail-redacplug

Testez par vous-même en tapant un mot clé ou une URL ci-dessous ! : 

 

Précision: j’utilisais le site Hittail auparavant, mais il est beaucoup moins efficace qu’avant (depuis que Google renvoie des mots-clés « not provided » dans vos statistiques, pour être plus précise).

#4 – Intégrer les mots-clés pertinents à votre contenu web

Vous avez suivi les étapes précédentes et avez une première liste de termes à exploiter?

Le tout, maintenant, est de les intégrer intelligemment à votre contenu web.

– Créez des tutoriels et mode d’emploi riches en visuels et démonstrations pour répondre aux recherches qui commencent par « comment… » (et utilisez ce « comment » dans votre titre).

– Optimisez vos titres, sous-titres, metas et balises. Variez par exemple les mots qui décrivent vos images dans la balise « alt ». Si vous utilisez WordPress, le plugin SEO by Yoast permet de le faire simplement.

Exemple: le blog de Zone-Aquatique propose des tests, des avis comparatifs, des annonces d’actualité, des tendances, des conseils d’entretien, des interviews… en plus de guides intégrés à la boutique.

Et devinez qui est numéro 1 sur les termes « accessoire aquarium », « accessoires aquarium » et « materiel aquarium »?

That’s right, Padawan. 

Une prochaine fois, je vous parle du contenu web de la marque Lelo (oui, les sextoys de luxe et « produits de vie intime »). Leur blog est un modèle du genre.

Pour conclure: tout ce qui brille n’est pas un sabre laser

Prenez le temps de hiérarchiser vos mots-clés de longue traîne et de vérifier lesquels sont les moins compétitifs. Le but reste quand même d’attirer du trafic qualifié…

Exploitez-vous déjà la longue traîne dans votre stratégie de contenu et de référencement?